La gauche peaufine son programme

http://www.bdquebec.qc.ca

En attendant de connaître le nom du capitaine qui portera les couleurs de la gauche aux prochaines municipales, les partis de gauche réfléchissent aux meilleurs moyens de destabiliser Jean-Claude Gaudin.

Pour l’heure, le PC, le PS et les Verts ont annoncé qu’ils partiraient seuls au combat.

Après avoir rédigé un livre noir sur les années Gaudin, un comité d’experts du PS de la ville de Marseille se réunit régulièrement pour passer à la phase du projet pour gagner la ville en 2008.

Les communistes et les Verts font de même. Ces derniers se réunissent régulièrement pour définir les contours d’un pacte « pour une ville écolo, solidaire et citoyenne ».

La propreté, les transports en commun et les logements sociaux sont, d’après ces formations de gauche, les trois grands échecs de la double mandature Gaudin. Mais la gauche sera-t-elle prête ?

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Général, Municipales 2008, Politique

2 réponses à “La gauche peaufine son programme

  1. romain

    Je trouve que c’est plutôt salutaire de bien préparer les prochaines échéances électorales en arrivant devant les électeurs avec un projet travaillé, chiffré, juste, honnête, adapté au niveau des finances de la ville. Ne pas promettre mais dire ce que l’on compte faire avec pragmatisme et probité. Peu importe, au fond, qui portera le projet si tout le monde est d’accord sur le fond. Le marseillais, comme les français, ne s’y trompent plus, on leur à trop vendu les sirènes des rêves déchus, et la chute est souvent brutale en termes de bulletins frontiste ! courage, soyez sérieux !

  2. langue de vipère

    un « comité d’experts » c’est bien, sans aucun doute, mais ne faudrait-il pas plutôt associer tous les Marseillais qui le souhaitent et leur offrir une tribune d’expression? On sait que La Provence ne vit que grâce aux « subventions » déguisées c’est à dire aux nombres d’espaces publicitaires et d’abonnements que les collectivités achètent. On se doute bien alors que les journalistes ne peuvent pas sa fâcher avec ceux qui les nourrissent.
    Alors, pourquoi ne pas faire comme Ségolène et donner la parole à tous les Marseillais à l’occasion de débats et d’échanges?
    Les partis politiques ont le moyens de fédérer les énergies et de transformer les initiatives individuelles et isolées en véritables projets.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s