Pour Gaudin, 2008, c’est déjà gagné !

http://www.jeanclaudegaudin.net/Gaudin s’y voit déjà. A la fin de ce qui pourrait être le dernier conseil municipal de sa deuxième mandature, avec sa célèbre bonhomie pagnolesque que le monde entier nous envie, il a lancé à ses élus : « Bonne réélection… et les autres devront attendre ! ».

Bref, pour lui, l’élection de mars 2008 ne sera qu’une formalité, lui restera à la mairie et son impatient dauphin, Renaud Muselier, se fera les dents à la communauté urbaine.

A quoi est due la relative sérénité du maire ? Marseille est sale, la fracture nord-sud s’est renforcée, la dette a doublé et il faut franchement ne pas avoir beaucoup voyagé ces dernières années pour se rendre compte que la dimension métropolitaine de Marseille relève plus d’une vue de l’esprit que d’une réalité incontestable.

Marseille, seule ville-centre en France plus pauvre que sa périphérie, barbote dans l’autosatisfaction typique des pathologies mentales, où l’on se raccroche à une fierté mal ravaudée, à une autoglorification incantatoire, où l’on fabrique de la munificence sur du toc, où les décisions politiques ne traitent jamais des urgences, de la réorganisation des dessertes dans cette grande ville dont la taille est deux fois et demi supérieure à celle de Paris, où l’audace politique est désespérément absente, où les classements, certes douteux, des villes où il fait bon vivre, la placent toujours en queue de peloton, etc.

D’où vient cette anamorphose ? Où s’origine-t-elle ? En attendant, on espère que les futurs perdants désignés comme tels par le maire mettront en œuvre un projet alternatif, et rapidement. Car l’état de la ville paraît si désastreux qu’un projet sérieux, insistant sur le simple fait que Marseille mérite mieux, suffirait à faire basculer la donne.

Certains observateurs avisés assurent que la grande qualité de Gaudin, c’est de savoir parler à l’oreille de Marseille, d’être un bateleur infatigable, d’être sympa et chaleureux. Comme si cette simple qualité – M. Gaudin est en effet quelqu’un de respectable et d’affable – suffisait à lui accorder un chèque en blanc.

Comme si Marseille ne méritait pas autre chose que cette dérive histrionique où les projets de fond sont montrés du doigt et où seuls les grandes gueules ont voix au chapitre. Comme si l’on ne pouvait pas faire de la politique autrement dans cette ville que la gouaille écrase, dévitalise, anémie.

Un dernier point pour atténuer cet énervement du jour : le conseil municipal a rendu hommage à juste titre à Bernard Susini, délégué UMP à la politique de la ville, qui se bat sans compter pour ramener le droit commun dans les cités de la relégation. Son contrat urbain de cohésion sociale a été votée à l’unanimité. Comme quoi, même la caricature a du mal à passer quand le sérieux sanctionne un travail discret et humble.

Il ne faut donc pas désespérer de Marseille et faire en sorte, au plus vite, que cette belle cité renouvelle des élites politiques construites sur les bourrades amicales et les petits arrangements entre amis.

Pour sortir Marseille du marasme dans lequel elle barbote, il faut aller au-delà de la politique des petits mots…

Publicités

1 commentaire

Classé dans Général, Ils ont dit, Municipales 2008, Politique

Une réponse à “Pour Gaudin, 2008, c’est déjà gagné !

  1. Philippe

    Excellent article ! Je souscris entièrement à ces propos. M. Gaudin est, en effet, un personnage sympathique et haut en couleurs. Mais, pour autant, il me semble n’être plus du tout à la hauteur des enjeux de la marseille nouvelle. La gestion des grands dossiers est désolante, c’est vrai du tramway, de la propreté, de la gestion des déchets, du logement, notamment social, des transports…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s