La Royal indifférence de La Provence

C’est marrant, ça , tout de même…

Dans son édition de ce jour (18 avril 2007), La Provence brosse quelques portraits d’électeurs, anonymes ou un peu moins. Procédé louable, qui ne mange pas de pain.

Le seul hic, c’est qu’aucun des témoins retenus n’ait choisi de voter Ségolène Royal. Il y a du Sarkozy, de l’antilibéralisme culturel, du Bayrou fildefériste, mais pas un des portraits n’évoque l’intérêt de voter pour Royal.

Que La Provence en pince pour Sarko, on le savait… Qu’elle déroule le tapis rouge à Gaudin, cela fait partie de la longue tradition de pusillanimité de la presse quotidienne régionale française face aux baronies politique, religieuse, institutionnelle et économique (de Defferre à Gaudin, la même constance : dès que le vent soufflera, je repartira dans le bon sens !).

Mais que ce quotidien fasse l’impasse aussi grossièrement sur Ségolène Royal qui, jusqu’à preuve du contraire, a quand même quelques réelles chances de l’emporter, c’est une faute professionnelle dont on ne pouvait pas imaginer la portée.

Et dire que les journaux régionaux vendus aux castes locales pleurent tous les jours sur l’érosion continue de leur lectorat ! Avec cette double page, ce n’est plus de l’érosion, c’est du suicide…

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans En bref, Général, Politique, Présidentielle 2007

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s