Marseille Municipales 2008 : Jean-Noël Guérini (PS) se lance à la conquête de la mairie

Ca y est. Après des mois de réflexion et des annonces de candidature plusieurs fois reportées, Jean-Noël Guérini, le patron du Conseil général des Bouches-du-Rhône, qui s’imposait unaniment à gauche, vient de rendre officielle sa candidature à la Mairie de Marseille.

Tôt ce matin, on apprenait quasi simultanément dans La Provence et sur son blog (« Donnons-nous la parole« ) puis dans l’émission « La voix est libre » sur France 3-Méditerranée que l’homme fort du PS-13 se lançait « au terme d’une longue réflexion » à la conquête de la deuxième ville de France.

S’il « respecte le maire actuel », entendez Jean-Claude Gaudin, jamais cité, il « désapprouve sa gestion »et « considère qu’il faut changer de braquet, qu’il faut faire mieux… être plus efficace, rigoureux et plus juste. »

Pour ce faire, le challenger socialiste propose une nouvelle équipe avec « un patron à temps plein » (ce qui suppose un renoncement à tous ses autres mandats exécutifs: sénateur et présidence du Cg13), mais très ouverte et pas seulement aux seuls socialistes, de nouvelles méthodes et une nouvelle ambition : dépasser Barcelone « dans les 12 ans qui viennent », positionner concrètement Marseille comme capitale de la zone euro-méditerranéenne et gagner l’organisation « des Jeux Olympique en 2020 ou 2024 », qui nécessite la mobilisation de tous dès maintenant précisait-il ce matin sur France 3.

Jean-Noël Guérini, dès l’annonce de sa candidature, n’est pas avare de propositions, loin s’en faut.

Sur les transports « où le tramway qui doublonne les lignes de métro n’a rien solutionné », le candidat annonce l’ouverture du métro jusqu’à 1h du matin tous les jours (3h le week-end) et son extension entre Septèmes / Bougainville et Ste-Marguerite / La Valentine.

Autre priorité, la propreté 24h/24h et donc la fin du « fini/parti » qu’il qualifie de « dépassé » tant pour les marseillais que pour la santé des agents. Lesdits agents qu’il rencontrera dès la semaine prochaine pour établir un dialogue « ouvert et sans tabou. », probablement dans les locaux syndicaux.

7500, c’est le nombre de logements que « JNG », comme on le nomme au Conseil général, propose de construire chaque année à Marseille (au lieu des 5000 actuels) et 800 pour les appartements d’étudiants. Les jeunes ménages pourront bénéficier, quant à eux, d’un nouveau dispositif municipal d’aide à la caution.

C’est surtout le développement économique qui semble être l’axe majeur du candidat. Après avoir dressé un constat peu amène de la gestion des deux mandatures précédentes, notamment sur un taux d’endettement parmi les plus élevés de France, Guérini lance des pistes d’une meilleure coordination des subventionnements publics entre la Ville, le Département et la Région. Or, s’il est élu, les 3 collectivités locales seront de la même couleur politique, ce qui ne manquera pas d’aider la réalisation des projets des uns et des autres. Il poursuit par la création de « zones d’entreprises » et par une capacité d’investissement porté à 700 millions par an (au lieu de 600 aujourd’hui). Enfin, la mise en place d’un « Conseil économique et industriel », dirigé par un « grand entrepreneur », réuni une fois par mois, sera « l’outil du renouveau économique impulsé par la nouvelle équipe municipale. »

Cerise sur le gâteau des nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’ensemble de la Ville de Marseille sera borné Wi-Fi à haut-débit gratuitement. Ce qui ne manquera pas de satisfaire les Internautes que nous sommes…

Reste maintenant à faire l’essentiel, battre l’encore très populaire Maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, qui déclarait à l’Afp en fin de matinée ne « pas être surpris » de cette candidature « normale » en ajoutant souhaiter « une confrontation claire des projets ». Ça tombe bien, Jean-Noël Guérini lui propose non pas un mais plusieurs débats télévisuels… Nul doute, la campagne est lancée. Alea jacta est !

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Economie, Général, Ils ont dit, Les grands projets, Municipales 2008, Politique, Propreté, Social, Transports

5 réponses à “Marseille Municipales 2008 : Jean-Noël Guérini (PS) se lance à la conquête de la mairie

  1. Marseille doit pouvoir « dépasser Barcelone » d’ici à 10 ans. Je savoure particulièrement cet exemple où l’héroïne de L’auberge espagnole, nous est présentée comme un Eden possible pour les marseillais. Car pour arriver à ce résultat, JNG devra livrer des combats contre une partie de la gauche locale (son camp ;-), pour désidéologiser le Port Autonome. Ce sont les jusqu’auboutistes du grand soir et du tout public qui sont responsables (en partie) de la sclérose actuelle. La seule comparaison des chiffres de croissance du PAM et du Port de Barcelone depuis 10 ans est édifiante. D’aucuns y voient une cause dans l’étatisation et la gestion clanique syndicale du PAM, pendant qu’ailleurs (à Barcelone ou Gènes) on s’adaptait pour faire face aux flux de la mondialisation…

    Revenons à la déclaration de candidature de JNG. Sur l’état des lieux de la gestion de JC Gaudin, je suis globalement d’accord avec lui. Il y a des marges de progrès phénoménales sur de nombreux dossiers. Analysons les prescriptions.

    Développer des zones d’entreprises, car pour JNG « c’est l’investissement qui créé la richesse ». Un bon point de lucidité, mais ce n’est pas ce qui le distinguera de JCG. C’est sans doute une offensive vers la classe moyenne dont toutes les voix compteront pour gagner. Mais cela ne nous dit pas comment JNG articulera et gèrera sa politique des transports et du logement, pour accompagner cette politique de développement économique. D’accord pour créer un « conseil économique et industriel » (marseillais, au niveau de la CUM, à la place de la CCI, … ?) et de la réunir tous les mois. Mais comment et en quoi ce nouveau comité théodule orientera-t-il la ligne politique municipale ?

    D’autres propositions me laissent avec tout autant de questions. Quid du financement de la politique municipale en projet. Les synergies nouvelles entre « Région, Département et Marseille » ne sont pas à la hauteur d’un tour d’Harry Potter. Outre que je regrette qu’il faille une unicité politique pour qu’existent de telles synergies – la fin du copinage et du clientélisme institutionnel entre les échelons du territoire est une urgence – elles n’auront aucun effet sur la dette de la ville. Surtout, je suis inquiet qu’en fin de déclaration de candidature, JNG promette d’augmenter l’investissement public de la communauté urbaine et de la ville, pour passer de 600 à 700 M€.

    Inquiet parce que lucide sur les résultats que dégageraient « une gestion attentive des budgets municipaux », avec une réorganisation des services pour gagner en productivité. Quand on sait que la droite et la gauche locale sont compères et complices depuis des décennies, pour une gestion clanique avec retours d’ascenseur et emplois de complaisance … J’entends déjà la CGT défiler sur le vieux port, pour dénoncer ce vent de productivité, plus fort que le mistral, qui soufflerait sur la mairie 😉

    Je vous épargne la proposition de JNG d’une candidature de Marseille pour les JO de 2020 ou 2024. Restons un peu sérieux, un projet virtuel et aléatoire pour dans 15 ans n’est pas un matériel politique utile pour l’échéance de 2008 !

    Cordialement
    Héloïm Sinclair

  2. phil13

    Bravo à Guérini, il a réussi son entrée en lice. On sent qu’il a bossé et qu’il propose déjà des chantiers concrets, loin des intentions. Ce n’est certes pas l’orateur du siècle mais c’est un bosseur et, au fond, Marseille a besoin de sérieux, d’approche pragmatique des dossiers. Y’en a marre des élus actuels plus occupés à leurs luttes de pouvoir à Paris et qui laissent filer cette ville dans la saleté et la précarité.
    J’aime aussi la démarche d’ouverture, assez inédite au ps-13, à voir ce que ça va donner concrètement.
    Bonnes chances en tous cas.
    Phil13 – électeur Modem

  3. Pour ma part, je pense que cette annonce est une bonne nouvelle. Maintenant il faut se mettre au travail et prendre des positions pour ce que sera le projet socialiste de la ville. Je pense que JNG est le bon candidat pour la ville. Je pense également qu’il est nécessaire de relancer la ville autour de trois chapitres fondamentaux: les transports, les services publics et la solidarité, la relance économique avec le problème préoccupant de la dette. JNG nous donne un projet politique ambitieux. Il n’est en effet pas normal qu’une ville comme Barcelone ,qui était pourtant une ville comme Marseille, soit largement devant la phocéenne. C’est un beau défi que nous propose de relever JNG. Ce ne sera pas facile. J’en suis conscient mais je pense qu’il est nécessaire de changer après deux mandats de Jean-Claude Gaudin. Il est nécessaire en effet de rentrer plus dans les détails du financement des différentes mesures futures mais il ne faut pas occulter l’utilisation des fonds publics par l’actuelle majorité depuis 1995.

    Je voudrais également dire au rédacteur du premier commentaire que les problèmes qu’il soulève sont de vrais problèmes mais je l’invite à soutenir JNG car je suis persuadé qu’il amènera des réponses à ses interrogations. Il n’y a pas d’incantatoire dans la parole de Jean-Noël: il n’y a que réalisme, pragmatisme et expérience.

  4. Comme vous vous en doutez pour ceux qui avaient lu mes derniers billets d’avant le 8 septembre, je suis un peu déçu que Marie-Arlette Carlotti ne soit pas candidate pour le Parti Socialiste pour les prochaines élections municipales.
    Déçu, car il me semble toujours, que son dynamisme naturel aurait pu apporter dans cette campagne, une richesse et une crédibilité toute particulière.
    Nul doute qu’elle sera la candidate sur mon secteur et qu’elle sera la tête de liste pour les 4e et 5e arrondissements de Marseille. C’est important pour gagner le secteur, elle le connaît bien.

    Le 8 septembre 2007 est maintenant la date de référence pour tous les socialistes et les gens de gauche comme moi. La date où un espoir est de nouveau né.

    Je ne rentrerai pas dans les détails de la façon dont Jean-Noël Guérini a annoncé sa candidature et le fond car j’en parle sur mon blog.

    Mais j’espère maintenant que JNG va proposer, avec son équipe, un projet cohérent et digne de Marseille. On va attendre maintenant le projet pour que Marseille soit une vrai capitale euroméditerranée !!

    Etienne Luzin

  5. Enfin , un candidat crédible pour chasser GAUDIN de la Mairie, qu’il prenne sa retraite.
    une gestion lamentable dénoncée par la Chambre Régionale des Comptes

    place à une autre équipe
    voir le site
    http://lecanarddemarseille.hautetfort.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s