Marseille joue l’ouverture, à droite comme à gauche, pour les prochaines municipales

Ouvrir, ouvrir, ouvrir… Tel est le leitmotiv, le sésame, de la future équipe municipale de Marseille. Les états-majors s’activent pour trouver les perles rares, celles qui ne sont pas trop colorées politiquement, celles qui font l’unanimité sur leur nom ou, à tout le moins, qui peuvent ramener des suffrages à la marge des majorités partisanes classiques, voire, si possible, dans le camp adverse.

Ce jeu de chasseur de têtes, initié par François Bayrou pendant l’élection présidentielle, repris au second tour par les deux candidats en lice, et appliqué par le nouveau chef de l’Etat ; tous les candidats aux municipales se l’approprient. A Marseille, c’est devenu un sport presque aussi populaire que la coupe d’Europe de football. Les deux candidats principaux, Jean-Claude Gaudin, le maire sortant et Jean-Noël Guérini, président du conseil général, promettent à chaque occasion, des « surprises » dans la constitution de leur liste.

Guérini à l’offensive
Le challenger socialiste avait affirmé, lors de son offensif lancement de campagne, que ses listes seraient ouvertes à 50% à des non socialistes. Après avoir raflé le charismatique et sémillant Karim Zeribi (lire notre article) à la barbe de J.-C. Gaudin, en le nommant porte-parole de sa campagne, Jean-Noël Guérini semble tenir parole puisque déjà des noms émergent : René Malleville, le tonitruant chef des « Yankees », un club de fans de l’Olympique de Marseille, dont la faconde est inimitable ; Christophe Lopez, le vice-président du Syndicat des entreprises gays (Sneg) qui possède 2 établissements « chauds » à Marseille et Eric Scotto, patron de Scotto musique, un établissement ancestral d’instruments de musique marseillais, fondé en 1921; ont d’ores et déjà répondu présents. Quant à Pascal Charmassian, président du Conseil de la coordination des organisations arméniennes, il réserve encore sa réponse, tout comme Armand Mikaelian, le manager du club de water-polo du Cercle des nageurs.

Beaucoup d’hésitations côté Gaudin
La récolte semble bien plus maigre dans le panier de Jean-Claude Gaudin, bien que le retour sur les rives du Lacydon de Bernard Tapie, dont les affaires judiciaires ne sont pas encore réglées, alimente toutes les rumeurs dans le marigot marseillais. Surprise pour surprise, le vice-président du Sénat gagnerait la palme d’or ! Et B. Tapie, loin de nier, lui « réserve en priorité sa réponse », bluff ou réalité ? Plus sérieusement, Jean-Pierre Foucault et Nathalie Simon, les deux stars marseillaises de télévision ont répondu non à l’invitation du maire. Charles Milhaud, très sérieux patron des Caisses d’épargne hésite encore, tout comme Basile Boli, célèbre footballeur, de même pour l’avocate Caroline Pozmentier-Sportich, présidente régionale de la Chambre de commerce France-Israël. Monique Cordier, l’influente présidente des Comités d’intérêt de quartiers (CIQ) de Marseille, fait monter les enchères entre les deux candidats, elle ne veut pas jouer les seconds couteaux et désire une délégation après l’élection. Pour l’heure, il n’y a guère que Philippe San Marco (lire notre article) qui semble, sans que ce soit encore officiel, avoir répondu positivement à l’appel gaudinien.

Beaucoup d’effets d’annonce, donc, du côté de l’Hôtel de ville où personne ne s’est engagé officiellement et une longueur d’avance aux abords du bateau bleu (Siège du Conseil général des Bouches-du-Rhône) , le tout dans le plus grand secret, bien sûr…

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Général, Ils ont dit, Municipales 2008, Politique, Vidéos

2 réponses à “Marseille joue l’ouverture, à droite comme à gauche, pour les prochaines municipales

  1. Christophe LOPEZ

    bonjour

    Je suis tombé par hasard sur votre site et tenais a vous en feliciter.
    Clair, engagé, sans concession, mais qui etes vous donc ?
    Cordialement
    Christophe LOPEZ

  2. L’ouverture le mot à la mode…mais l’ouverture doit être cohérente, il faut que les partis de l’ouverture aient envie de travailler ensemble et de faire un bon bout de chemin dans l’intérêt des communes et non pour avoir un poste.
    L’ouverture prônée par Bayrou pendant la campagne présidentielle décriée par la gauche (PS et autres ) la droite (Ump + les félons) est à tous les menus aujourd’hui.
    Espérons que ces ouvertures ne soient pas des miroirs aux alouettes…mais bien une équipe qui travaillera ensemble pour le bien de tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s