Municipales 2008 – Marseille: La Provence roule-t-elle pour Jean-Claude Gaudin ?

laprovence.jpgA chaque jour suffit sa peine… La Provence est-elle devenu le journal de campagne de Jean-Claude Gaudin? La question mérite d’être posée… Le maire de Marseille, tout le prouve, n’est pas encore entré en campagne, que La Provence diffuse depuis ces derniers jours des infographies mirifiques, des plans merveilleux sur la comète d’une ville sans argent, perdue à l’aune d’un leader encore en mode pianissimo…

On sait le jeu des achats d’espaces publicitaires qui contrôle un média devenu propriété d’un grand groupe financier français, Lagardère pour ne pas le nommer. Ledit groupe, souhaite certes se désengager du titre, pas assez productif selon lui, mais toute la presse régionale lui appartient encore (La Provence, Nice Matin, Var Matin et Corse Matin), et l’on connait sa proximité avec le Président de la République et le baron local, vice-président en charge des investitures nationales du parti présidentiel, l’Ump, maire de Marseille – quelques heures par semaine – et en campagne pour la Présidence du Sénat : Jean-Claude Gaudin.

Plus localement, l’engagement favorable de La Provence pour l’édile Marseillais est aussi le résultat de l’improbable fusion de deux titres incompatibles de l’après Defferre, Le Provençal et Le Mériodional, avec tous les soupçons de gauche et de droite que ce clivage continue de perpétrer entre les journalistes, la rédaction et les propriétaires du titre. Peu à peu, les anciens du Provençal disparaissent et la ligne éditoriale s’en ressent.

Comme lecteur, il est insupportable de laisser croire et de laisser faire croire, à 4 mois des élections que le Port de Marseille deviendra la plate-forme des croisières mondiales et, qu’aujourd’hui même dans les colonnes de La Provence, 100 000 m² de surfaces commerciales vont être ouvertes, alors que 27 % des Marseillais vivent en dessous du seuil de pauvreté, que 49% des marseillais ne payent pas l’impôt sur le revenu et que Marseille compte toujours 5 % de chômage supplémentaire par rapport à la moyenne nationale. Mensonges par omission, par faiblesse, par oubli du métier?

Là, me vient en mémoire ce célèbre vers de Corneille : « il faut bonne mémoire après qu’on a menti… » Quelle est la responsabilité journalistique, la vérité ou la soupe?

Que La Provence relaye l’info des projets du maire, c’est naturel et bien normal. Mais où est l’analyse? La mise en garde, celle qui aide à penser? celle qui permet à chacun de se forger sa propre opinion ? Celle qui met en perspective, relativise, argumente ? Dieu que la Presse quotidienne est pauvre de sens avec autant de talents…

Ainsi, La Provence continue à diffuser, quotidiennement désormais, les projets « titanesques » de J.-C. Gaudin, alors qu’il ne s’agit que de fonds de dossiers, souvent usés et sans financements, comme le ferait un sanglier avant la terrine… L’oie avant d’être gavée…

Publicités

7 Commentaires

Classé dans Economie, Général, Ils ont dit, Les grands projets, Municipales 2008, Politique, Social

7 réponses à “Municipales 2008 – Marseille: La Provence roule-t-elle pour Jean-Claude Gaudin ?

  1. galinette

    L’information de la Provence est sujette à interrogation .
    Son sondage contre feu au sondage BVA est- il
    exempt de pression ?
    Les sites Internet et les blogs vont pouvoir livrer
    aux Marseillais , des élémentsd’information et de réflexion pour le scrutin de Mars 2008 .
    voir http://lecanarddemarseille.hautetfort.com/
    Que les Marseillais se déterminent pour les 6 prochaines années .

  2. Bravo pour cet article. Cela fait bien longtemps que les observateurs avertis ont remarqué la disparition discretement mais surement des journalistes qui composaient Le Provençal.

    On est loin de la période où Gaston Defferre qui règnait en maître à Marseille qui appelait tous les soirs le rédacteur en chef pour connaître la Une et le contenu des articles…
    Mais aujourd’hui encore, certains journalistes proche du Maire, du cabinet du Maire et de proches collaborateurs de Jean-Claude Gaudin surveillent et dictent la ligne éditoriale des titres La Provence, Marseille l’Hebdo où Marseille Plus.

    bistouri actif bientôt réactif…

  3. Flo

    « On sait le jeu des achats d’espaces publicitaires qui contrôle un média devenu propriété d’un grand groupe financier français, Lagardère pour ne pas le nommer. »

    Ooops…On sait, on sait…que ça commence mal.

    En principe, les journalistes s’assurent de la véracité de leurs informations avant de les utiliser…mais peut-être est-ce par « oubli du métier »…

  4. La Provence c’est un journal? Ah bon? J’avais cru que Journal et journaliste avait une autre signification: impartialité, analyse, recul…

    Finalement, la Provence est un recueil de dépêches AFP, Reuters.

  5. marc

    Si la politique des achats d’espaces pesent sur la ligne éditorial de la Provence, on peut affirmer sans crainte que la Provence roule pour Vauzelle…..

  6. wilo

    Ceci dit, vous, vous dites qu’il y a 13% de chômage à Marseille, mais vous « oubliez » de dire que lorsque M Gaudin est arrivé en 1995, le taux de chômage était de 22%… Evitez donc de donner des leçons

  7. florence bistagne

    Samedi 15 mars dans Libération, Bruno Gilles, pas encore réélu maire du 3ème secteur de Marseille, avoue: « faudra qu’on donne un nom de rue à La Provence (je cite de mémoire, c’est vérifiable facilement) si on gagne ».
    Joli, n’est-ce-pas?
    Et tellement vrai dans cette campagne!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s