Municipales à Marseille : dettes ou endettement ? Gaudin hésite… Tout est bon, pourvu le bon mot, pas les chiffres…

gaudin.jpgBon, il y a eu un débat interne dans notre modeste rédaction… La majorité pensant que Gaudin ne voyait rien venir et qu’il avait endetté la ville pour les 3 générations à venir, ce qui est vrai. On pourra toujours arguer que quoi? Ha si ! J’ai le fil de nos débats, les dettes de Defferre ne sont toujours pas remboursées. Ce qui est vrai aussi. Autant dire que lorsque J.-C. Gaudin a été élu, il trouvé beaucoup de dettes. Certains disent à juste titre que puisque personne ne le nie il les a multipliées par 3, au risque de les voir payer par nos arrières-petits enfants. Ce qui est plus que vrai. Une certitude chiffrée.

D’autres prétendent qu’il faut le mettre à son crédit. Endetter est bénéfique. C’est là que le bât blesse. C’est incompréhensible. Les experts gaudiniens sont sur ce point lâchés par tout le monde, au premier rang desquels ses amis UMP parisiens et, pourquoi ne pas le dire? Les virtuoses économiques de Matignon et de l’Elysées. Le plus minable des experts UMP ne pourrait plus jouer du péremptoire tant ils ont vérifié que la Ville de Marseille était en cessation de paiement, autant dire en faillite, comme l’on dit dans le privé. D’où l’hyper activisme et l’état d’urgence décrété par le parti présidentiel soucieux du dernier round expectorant et graillonnant du mandarin local. Marseille basculant à gauche serait une catastrophe pour l’Elysée. L’hypothèse est prise très au sérieux dans le sérail présidentiel.

Lorsque le maire sortant, Jean-Claude Gaudin, affirme que sa dette, supérieure à son budget, est comme le bon chorestérol, il ment. Au-delà de la simple campagne, il nous grève, nous asphyxie. L’investissement dont il parle est une addition de dettes. Tous les Marseillais, nonobstant la sympathie qu’ils ont pour le personnage fort en mots, en boutades ou en formules, du plus humble au plus érudit, le sait ou, à défaut, le sent et le discerne.

Plus encore, ledit maire sortant délivre un mensonge économique astronomique, dont il devra rendre compte devant le Jésus de vérité qu’il révère devant l’appareil photographique, notamment ces dernières semaines au Vatican, accompagnant un Sarkozy dont nous devons admettre qu’il n’est pas de ses amis, objectivement, deux cultures très lointaines à vrai dire.

Pour la 1ère fois, la dette est supérieure au budget. Le dernier budget primitif voté, celui de l’an prochain, celui de 2008/2009, laisse apparaître 1,752 milliard d’euros de dettes pour un budget de 1,6 milliard d’euros et, miracle, 245 millions d’euros d’investissement, que devront payer nos enfants ou nos petits-enfants un jour ou l’autre par l’impôt. Il n’est soutenable par personne que ce bilan économique puisse être défendable.

C’est précisément pourquoi on a tôt fait d’oublier le rapport de la Cour des comptes qui préconisait au Préfet de l’époque, l’excellent Christian Frémont, indépendant avant d’être mûté, de mettre la ville sous tutelle. Chirac avait défendu l’ami de la bouillabaisse, pas nous, les contribuables. Il est vrai que nous sommes minoritaires dans une ville exsangue. Nous ne sommes que 49% à payer l’impôt à Marseille ! De fait, les sophismes questionnent encore… Comment, au-delà des bonnes formules, qui l’ont toujours sauvées, J.-C. Gaudin peut affirmer sans l’once d’un doute, avec une suffisance qui déroute, que son bilan est excellent et qu’il faut pourquivre la voie du succès alors que tous les indicateurs invitent à penser l’inverse ? Aucun entrepreneur, aucun investisseur ne peut faire confiance aux pagnolesques sentences, émisent depuis un quart de siècle avec le succès que l’on sait, dont l’échec de l’America’s Cup pour le simple fait de la gabegie liée à la proprteé de la ville après 13 ans de mandat !

Nous avons analysé les chiffres, tournés et retournés les données. Force est de constater que pour la 1ère fois dans le budget de la ville, l’endettement est supérieur au budget de plus 100 millions d’euros. C’est une catastrophe pour nos enfants, nos petits-enfants, qui devront tôt ou tard régler la facture. Ce qui arrive budgétairement est inédit. Mais, nous semble-t-il, Gaudin est élu depuis 13 ans non ? Le temps du service rendu, honorablement, est achevé.

Nous savons qu’il est de mauvais augure de dire l’âge, c’est pourtant une absurdité que de le nier, le maire sortant aurait 75 ans au sortir de son 3ème mandat, le temps du lâcher prise, non ? Ou d’obtenir le poste qu’il brigue depuis tant d’années sans succès, la présidence du Sénat. Là, la rédaction se réunit et se retrouve pour affirmer que, quoi qu’il advienne, Gaudin ne finira jamais son mandat de maire, si les urnes lui donnaient raison, mais l’offrirait aux meilleurs des siens. Sûrement pas à Muselier qu’il s’est attaché à museler depuis tant d’années mais, jouant la concurrence, aux 2 ou 3 autres putatifs avant l’heure ! Teissier, Roatta? Qui le sait. Et, au fond, le sait-il lui même ? En d’autres termes, quitte-t-on les dorures du pouvoir aussi facilement? Après des années de pouvoirs, pourquoi est-il si dur d’organiser son remplacement ?

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Economie, En bref, Général, Ils ont dit, Municipales 2008, Politique, Pour vous faire votre opinion

2 réponses à “Municipales à Marseille : dettes ou endettement ? Gaudin hésite… Tout est bon, pourvu le bon mot, pas les chiffres…

  1. Je vous signale le billet paru sur ce sujet sur dans blog le 27 janvier http://boulesteix.blog.lemonde.fr/2008/01/27/marseille-une-dette-colossale/
    On y trouve une analyse avec la gestion précédente (Vigouroux) ainsi que tous les liens vers le rapport de la Cour Régionale des Comptes.

    Cordialement.

  2. Le magazine « Capital » ayant publié en Février un tableau comparatif de l’endettement des grandes villes françaises, une analyse est également donnée sur http://boulesteix.blog.lemonde.fr/2008/02/10/marseille-le-pompon-dendettement/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s