Municipales à Marseille, Gaudin élu à l’arraché avec une majorité squelettique, et demain ?

gaudin1.jpgÇa y est, c’est fait ! Le prochain maire de Marseille sera le maire sortant, en poste depuis 13 ans, Jean-Claude Gaudin. On peut dire qu’il a eu chaud, jusqu’à tard dans la nuit, les résultats étaient encore incertains (50,42% pour lui). Sans que l’on connaisse à cette heure les résultats définitifs, ce dont nous sommes sûrs, c’est du nombre des élus à la mairie centrale : 51 pour Jean-Claude Gaudin, 49 pour Jean-Noël Guérini et un élu Front National. « Même si ce fut une élection difficile, je continuerai à être le maire de tous les Marseillais » concédait le vice-président de l’UMP victorieux. Quelle campagne !

Celui dont on ne donnait pas trop cher, patron du puissant Conseil général des Bouches-du-Rhône, a réussi le pari presque impossible de s’imposer sur la scène politique marseillaise et nationale en faisant trembler les baronnies UMP locales. Jean-Noël Guérini a gagné en effet, à l’issue d’une campagne incroyablement longue (il s’est lancé en effet le 8 septembre dernier, presque 5 mois avant Gaudin) et menée tambours battants, une crédibilité et une notoriété que personne ne lui accordait alors. Ayant obtenu plus de 49% des voix, il vient d’obtenir le meilleur score de la gauche jamais obtenu à Marseille depuis 25 ans. Un leader est né, sans nul doute. Il faudra compter avec cette force de la nature, qui dort peu et travaille 20h sur 24h. Il le dit dès ce soir, non sans avoir félicité le vainqueur par téléphone, « le rassemblement qui s’est constitué autour de moi et de mon projet est à l’évidence porteur d’espérance pour 2014. Je vais m’y employer dès demain, faites-moi confiance. »

Voilà que Marseille est réellement coupée en deux, quatre secteurs populaires au Nord pro Guérini et quatre secteurs aisés au Sud pro Gaudin, la pire configuration possible pour une ville qui faisait exemple mondial du vivre ensemble sans que le lien de la palabre n’ait disparu, le seul vrai « melting pot » réel. Cela n’augure pas un avenir serein dans une ville dans laquelle la richesse est surconcentrée face à la pire des pauvreté à quelques mètres de là.

Les verres de la victoire bues, les ripailles digérées, le plus intéressant sera de constater comment cette majorité squelettique va pouvoir gouverner sereinement. Le résultat des urnes offre le pire pour Marseille selon nous. Chaque dossier devra être négocié à l’arrachée. Il suffira à la majorité ou à l’opposition de convaincre l’un ou l’autre des élus en place pour bloquer ledit dossier. Assisterons-nous à un gouvernement municipal de paille ?

Ce soir Guy Teissier, ne disait pas autre chose à la télévision, « il va falloir changer de comportement face aux Marseillais, être plus à l’écoute, plus humble » en faisant un clin d’œil appuyé à ses amis de l’UMP, manière de signifier qu’une opposition interne au parti présidentiel pourrait émerger si on ne l’écoute pas, lui qui a apporté le plus d’élus de droite à Jean-Claude Gaudin. Ambiance…

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans En bref, Général, Ils ont dit, Municipales 2008, Politique, Pour vous faire votre opinion, Social

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s