Le Parti socialiste, combien de divisions ?

Bon, une petite dose de socialisme en guise de rentrée. L’université d’été du parti socialiste de La Rochelle oblige. Voilà que Jean-Noël Guérini, le patron progressiste des Bouches-du-Rhône, le presque malheureux candidat aux élections municipales de Marseille (non sans avoir gagné la Communauté urbaine… et avoir obtenu sa meilleure majorité au Département), celui qui était allé trop loin sur son blog en affirmant que Pierre Moscovici rejoignait sa motion : « la ligne claire », conjointe avec le maire de Lyon, les présidents de la communauté urbaine de Bordeaux et de la région Bretagne, le député-maire d’Evry, Manuel Valls… Se rend à L’université d’été du Parti socialiste pour la première fois. Y aurait-il un enjeu ?

Ledit Valls avait fait tourner de l’œil Vauzelle, toujours fabusien, version récente, opportunément gauchisante et anti-fédéraliste pour l’Europe, alors qu’il avait pourtant signé l’affaire. Il y a des limites, précaires, à ne pas dépasser. Alors bon ! Explications pour les non initiés : Valls est un réformiste centre-gauche, qui n’aime pas la langue de bois, réfute les dogmes, aime les mots sans les mâcher, exactement donc ce qu’était Vauzelle 20 ans plus tôt… Impardonnable ! On maintient : les deux ont des analogies qui aveuglent le seul fait d’avoir la carte du parti socialiste.

Mais voilà aussi que Moscovici préférait convaincre Martine Aubry avec qui il avait obtenu un accord de principe sur le fond, jamais sur la tête. Elle-même étant en concurrence pour le premier secrétariat du parti avec lui. Pas simple !

Ce dernier ayant obtenu l’adoubement des grands « barons » cet été, chez Guérini en Corse, entraînant avec lui les caciques de « la ligne claire », soutenus naguère par ledit Vauzelle et portée sur les fonts baptismaux par tous les autres dont plus de 600 locaux… (Quand on cherche le fond sans tête on le trouve sans objet… Ou.. trop de têtes ne font que voir le corps à défaut de corpus programmatique et d’idées).

Sauf que là, les patrons locaux avaient bien ficelé leur affaire, et le fond confondait les leaders partisiens, ceux qui avaient fait de leur mieux pour ne rien faire et laisser pourrir une situation incroyablement perdue aux gémonies de quelques figures momentanées, supposées aider la France en la sauvant des griffes acerbes d’un patron élyséen qui voulait tout réformer, non sans débaucher les meilleurs… Au premier rang desquels l’ancien 1er secrétaire, François Hollande, perdu à la manœuvre, se retirant des lauriers pour mieux pouvoir influer sur sa succession. Bel exercice !

Mais voilà que depuis, les patrons des « grandes » fédérations soutiennent celui qui n’a pas d’ambitions présidentielles, une règle imposée par eux-mêmes, comme au patinage artistique. Du double lutz en triple axels, ils sont d’accord. Ils maintiennent leurs positions. Eux ne transigent pas, du moins jusqu’à quand ? Disons dimanche prochain…

Ce parti est incroyablement difficile à comprendre pour celui qui le regarde de l’extérieur. On sent la volonté de bien faire, du dialogue, de construire ensemble, en fraternité et puis ceux qui en abusent, comme partout, pour tourner cette gentille bonne volonté en terrible force de guerre. Comme si les forces de l’intelligence s’annihilaient dans des combats stériles. Comme si la sommation des individualités faisaient que le résultat de l’équation, au final, devenait nulle.

En lisant les commentaires d’un blog honnête, qui lâche la bride de la censure (et les commentaires sont loin d’être affables pour le leader du coin), celui du patron socialiste des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, les vrais gauchistes sont perdus…

Moscovici, disent-ils, c’est quasiment la droite. Est-ce si terrible ? La social-démocratie réformatrice, un poison ou une panacée ?

Publicités

1 commentaire

Classé dans Général, Ils ont dit, Municipales 2008, Politique, Pour vous faire votre opinion, Présidentielle 2007

Une réponse à “Le Parti socialiste, combien de divisions ?

  1. Mais c’est parfois même souvent que dans les divisions naissent de grands projets.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s