Gaudin préfèrera-t-il Guérini à Muselier ou Teissier pour les prochaines élections municipales de Marseille? A moins qu’il ne rempile pour un ultime mandat…

guerini-gaudin-caselli-conventionLes événements historiques s’enchaînent ! Si la presse a largement relayé, dans son ensemble, la signature, « historique » donc, du plan-cadre de 250 millions d’euros (sur 500 millions au total en réponse à la crise qui touche le département) signé entre le Conseil général des Bouches-du-Rhône et la Communauté urbaine Marseille Provence métropole, en présence de la grande majorité des maires des 18 communes de MPM, peu ont en revanche commenté un autre événement : la présence de Jean-Claude Gaudin au sein du Vaisseau bleu, « chez » son adversaire d’hier Jean-Noël Guérini.

Car la venue du sénateur-maire de Marseille n’avait rien d’anodin. En politique, tout n’est que signes et messages subliminaux. Que fallait-il lire et comprendre alors dans l’attitude d’un Jean-Claude Gaudin certes diminué par un problème à l’œil, mais visiblement ravi d’être là, remerciant dans son discours éclair, avec une insistance non feinte ( 5 fois en moins de 3 minutes…) le président du Conseil général ?

Bien sûr, les tractations d’avant-signature entre les cabinets des deux leaders ont été tendues et âpres. Mais s’ils sont finalement parvenus à tomber d’accord, il faut aussi voir la visite de Gaudin comme le signe de son agacement grandissant à l’égard des amis de son propre camp.

Car aujourd’hui, même si les dés ne sont pas encore lancés pour 2014 et les municipales, les observateurs ont compris que M. Gaudin ne laissera pas son fauteuil à un Renaud Muselier aussi gaffeur et mal inspiré (Marseille-Provence 2013 en est le dernier exemple flagrant) ou à Guy Teissier, son plus vieil ennemi local qui semble s’épanouir (un peu trop ?) à la présidence d’Euromed. D’aucuns, dans l’entourage du maire et dans l’anonymat le plus total, confient même : « Gaudin préfèrera voir Guérini gagner en 2014 plutôt que Muselier. »

Pour Gaudin : tout sauf Muselier ou Teissier en 2014
D’autres n’hésitent pas à prédire qu’il se représentera, même fatigué, même usé, mais peut-être ragaillardi par l’année européenne de la culture en 2013, pour sauver ce qu’il restera alors de la droite marseillaise. « Il n’y a que les « Muselièristes » pour ne pas voir que Gaudin en a assez des bourdes de Renaud », raconte, excédé par l’ambiance détestable, un membre du cabinet du maire.

Alors, ces « merci président » de Gaudin à Guérini à l’Hôtel du Département laisse-t-il envisager un autre combat en 2014 ? Pour l’heure, les choses semblent en effet s’être inversées. Guérini a mis en ordre de marche le PS pour les Européennes du 7 juin prochain alors que Gaudin peine toujours à finaliser sa liste. Le président du Département est aujourd’hui le leader incontesté, sinon incontestable du PS local, là où Jean-Claude Gaudin est poussé pour 2014 vers la sortie par ses amis UMP Muselier et Teissier.

Gaudin est actuellement à droite le seul capable de sauver les meubles et de garder la boutique : sans réel pouvoir depuis la défaite de Renaud Muselier à la présidence de la Communauté urbaine, fatigué malgré un désir politique toujours aussi fort, populaire auprès des Marseillais malgré un bilan en demi-teinte, le maire ne lâchera pas de sitôt le bureau de son illustre prédécesseur Gaston Defferre. Lequel mourut quelques heures seulement après un violent affrontement avec l’un de ses héritiers. Gaudin, lui, semble jouer au chat et à la souris avec son propre camp.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Culture, Economie, Général, Ils ont dit, Les grands projets, Municipales 2008, Politique, Pour vous faire votre opinion

Une réponse à “Gaudin préfèrera-t-il Guérini à Muselier ou Teissier pour les prochaines élections municipales de Marseille? A moins qu’il ne rempile pour un ultime mandat…

  1. Je ne sais pas trop, mais j’ai l’impression ques des « Muserielistes » ne sont pas légion sur Marseille. Il est brave le Renaud comme on dit chez nous mais trop futé parfois. Vantard, enjoleur, mais pas trop crédible aux yeux des marseillais et des alentours. On a bien vu comme il a été renvoyé dans ses apprt’ lors du vote historique de MPM au mois ‘avril 2008. Une défaite comme ça par les siens ça laisse des traces.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s