PS : primaires et alliances, « L’esprit de Marseille » s’invite à La Rochelle

ateliers dete marseille 2009 espoir a gaucheA la veille de l’ouverture des Universités socialistes d’été de la Rochelle, la pression sur les instances dirigeantes du parti est à son comble. Le succès de l’initiative prise par Vincent Peillon, du 21 au 22 août à Marseille, lors des « ateliers » du premier courant du Parti socialiste, « L’espoir à gauche », est loin d’y être étranger.

En rassemblant les plus emblématiques personnalités du moment, politiques, patrons de presse, sociologues…cette pré-rentrée phocéenne se voulait être avant tout le « commencement d’un rassemblement écologique, socialiste et démocratique » en vue de 2012. Force est de constater que le pari fut gagné. Du leader écologiste Daniel Cohn-Bendit, à la centriste Marielle de Sarnez, en passant par l’ancien secrétaire du Parti communiste, Robert Hue ; l’affiche ne manquait pas de panache.

Au niveau local, Patrick Mennucci, maire PS des 1er & 7e arrondissements de Marseille et hôte de ces Ateliers d’été déclarait volontiers « Nous privilégions l’hypothèse du rassemblement au premier tour. C’est ce qui s’est passé ici la dernière fois, en 2004″, tandis que Michel Vauzelle, Président du Conseil régional PACA, principal concerné par l’échéance électorale à venir, marquait par sa seule présence une évolution voire une inflexion dans sa stratégie d’alliance jusqu’alors arc-boutée sur un étrange « tout à gauche » dans une région très ancrée à droite. Ce faisant, il semble se rapprocher des positions de Jean-Noël Guérini, Président du Conseil général et patron de la puissante fédération PS des Bouches-du-Rhône.

A l’aube des élections régionales de 2010, chaque camp est contraint de refaire ses comptes, cherchant à éviter coûte que coûte la débâcle des Européennes. Personne n’est dupe. Gagner les régionales et préparer le terrain de l’alternance présidentielle ne pourra se faire sans poser les bases d’un large rassemblement. Exit donc les querelles des dernières élections, les sujets clivants et les enjeux de partis. Hormis les Verts, les piètres résultats des Européennes ont obligé les acteurs politiques à tirer leçon de leurs erreurs passées afin de définir ensemble une stratégie d’avenir et créer un nouveau cycle politique. En ce sens, Marielle de Sarnez rappelait-elle opportunément à la tribune : « Nous venons d’horizons divers. Mais si nous croyons qu’il y a de l’insupportable dans ce qui se fait aujourd’hui (…), alors ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise. »

Les primaires s’invitent dans les débats de la Rochelle
Rien d’étonnant donc à ce que la question des primaires refasse surface. Si pendant deux jours, le leitmotiv du rassemblement était de rigueur, l’épineuse problématique est désormais dans le choix de la personnalité politique qui saura rallier, fédérer et porter à nouveau l’espoir de l’alternance.

Dans cette optique, la Fondation Terra Nova, proche du PS, a lancé mercredi 26 août en Une du journal Libération, une pétition sur le site Internet primaire2012.fr, en faveur d’une « primaire populaire à gauche », afin de désigner le futur candidat aux présidentielles, avec le soutien de 100 personnalités politiques et de la société civile, qui en sont les premiers signataires. Parmi elles figurent de nombreux intellectuels et artistes ainsi que des élus socialistes, notamment Jean-Noël Guérini, Bertrand Delanoë, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Gérard Collomb, Michel Rocard, Manuel Valls, Jack Lang, Najat Belkacem, Delphine Batho, Aurélie Filippetti, ainsi que des personnalités d’autres partis: Jean Peyrelevade (MoDem), Jean-Michel Baylet (président du PRG), Christiane Taubira (PRG), Noël Mamère (Verts)…

L’université d’été du PS à La Rochelle devrait donc réserver son lot de surprise. Si les modalités d’une telle ouverture sont encore à discuter, reste que les primaires et la question des alliances se sont invitées dans les débats, ce que cherchait à éviter farouchement la direction nationale du PS. C’est-là un des succès, et non des moindres, de ces ateliers d’été, les premiers du genre.

En obligeant la première secrétaire du parti socialiste, Martine Aubry, à trancher positivement le sujet avant La Rochelle, les progressistes et réformateurs réunis le week end dernier dans le Palais du Pharo de Marseille auront eu le mérite de faire bouger les lignes et d’imposer en douceur cette nécessaire évolution politique.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Général, Ils ont dit, Politique, Pour vous faire votre opinion, Présidentielle 2007

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s