Archives de Tag: légion d’honneur

Marseille Aménagement : Philippe Sanmarco, une démission pour de vrai ?

Sanmarco GaudinL’homme n’a certainement pas été propulsé au rang de Président de la société d’économie mixte Marseille Aménagement par hasard : Philippe Sanmarco, 62 ans, ancien proche de Gaston Defferre, a en effet occupé successivement les postes d’administrateur de la Somica (ex Sem) et de Marseille Aménagement pendant près de vingt ans. Une carrière entièrement dédiée aux problématiques d’urbanisme de l’agglomération marseillaise, pour lesquelles il caressait beaucoup d’espoirs.

Cet ancien député socialiste des Bouches-du-Rhône, fondateur de la Convention Citoyenne, qui a pour ambition de rassembler au-delà des partis, a toujours marqué son indépendance et liberté d’esprit. Philippe Sanmarco, électron libre de la vie politique marseillaise, a construit sa vie professionnelle au rythme des rencontres et des missions qui lui étaient chères. Du pain béni pour Jean-Claude Gaudin qui n’eût plus qu’à se répandre en promesses de campagne et autres flatteries, pour faire baisser la garde de celui qu’il qualifiait d’ « opposant constructif ».

Donnée pour certaine au lendemain de la victoire de la droite aux municipales, puis placée en stand-by suite au changement de présidence à la Communauté urbaine MPM, son élection à la tête de Marseille Aménagement avait dû attendre la date du 26 juin 2008 pour être effective. Mais la perte de temps n’allait pas s’arrêter là…

Une prise de fonction plus que laborieuse

Entré de plain-pied dans ses nouvelles attributions, Philippe Sanmarco comptait bien mettre rapidement en application l’accord âprement négocié avec l’édile marseillais, quant à la nouvelle manière de piloter les actions de réhabilitation du Centre-Ville de la cité phocéenne, essuyant bien des critiques de la part d’associations et CIQ.

C’était sans compter les embûches et autres réticences du Directeur général, Charles Boumendil, peu enclin au changement. « Sans Bureau Fixe » pendant les quatre premiers mois de son arrivée, dans l’incapacité de répondre à ses interlocuteurs faute de coopération de son directeur, paralysé par la rétention d’informations de ses collaborateurs, c’est l’autorité toute entière de Philippe Sanmarco qui est alors contestée publiquement sans le moindre ménagement. Lire la suite

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Economie, Environnement, Général, Ils ont dit, Les grands projets, Municipales 2008, Politique, Pour vous faire votre opinion, Transports

Au moment ou les violences sexuelles explosent, les Plannings familiaux se meurent faute de financements. Celui de Marseille cumule les inconvénients.

logoplanningfamilialDeux dates, deux réalités diamétralement opposées. Sorti le 5 novembre 2008 et présenté à la Quinzaine des réalisateurs dans le cadre du Festival de Cannes, le film « Les bureaux de Dieu », réalisé par Claire Simon, décrit avec réalisme l’indispensable mission d’utilité publique des conseillères d’un planning familial. Le 23 décembre 2008, lassé et usé par des conditions de travail et de logement indignes, le personnel du Planning familial de Marseille, ferme ses locaux du 13 boulevard d’Athènes mais ne jette pas l’éponge pour autant….

La trêve des confiseurs digérée, le 7 janvier 2009, malgré une journée d’enneigement exceptionnel, l’association décide d’alerter les pouvoirs publics sur l’urgence de sa situation en installant des bureaux de fortune et salons d’entretien improvisés sur le trottoir du 13 du Boulevard d’Athènes.

Face à l’incapacité des acteurs locaux à trouver une solution coordonnée adéquate, le planning familial réitérera demain, à 14h, son action symbolique dans le 1er arrondissement de la cité phocéenne. Pourtant, cette fois-ci, la manifestation dépassera le seul cadre local, mais participera d’un mouvement contestataire national, et pour cause.

La journée du 27 janvier 2009 sera ainsi l’occasion pour l’association phocéenne, et plus généralement, le secteur médico-social tout entier, de mettre en avant deux revendications majeures : d’abord l’amélioration spécifique à Marseille de ses conditions de travail et, d’autre part, le refus d’une diminution du montant annuel des subventions consenties par L’Etat à l’ensemble des Plannings familiaux de France.

Le casse-tête du relogement du Planning familial de Marseille
Inondations, coupures d’électricité, arrêt du chauffage en pleine saison hivernale, locaux vétustes, délabrés, exigus et inadaptés à l’accueil du public en situation de handicap ou à mobilité réduite… Voilà, de manière non exhaustive, les difficultés supportées par la trentaine de salariées dans leurs bureaux du Boulevard d’Athènes.

Ce constat est d’autant plus préoccupant que le Planning familial marseillais représente la troisième plus grande structure associative après Paris et Grenoble. Chaque année, ce sont plus de 5.000 personnes qui viennent y trouver une écoute, un conseil, un accompagnement sur les questions liées à la vie affective et sexuelle. Il en va de la prévention contre les infections sexuellement transmissibles, de la contraception, de la lutte contre les violences conjugales et l’homophobie, de l’expérimentation d’une vie sexuelle et sentimentale épanouie… Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Culture, Economie, Général, Politique, Pour vous faire votre opinion, Social