Archives de Tag: maire sortant

Municipales à Marseille, Gaudin élu à l’arraché avec une majorité squelettique, et demain ?

gaudin1.jpgÇa y est, c’est fait ! Le prochain maire de Marseille sera le maire sortant, en poste depuis 13 ans, Jean-Claude Gaudin. On peut dire qu’il a eu chaud, jusqu’à tard dans la nuit, les résultats étaient encore incertains (50,42% pour lui). Sans que l’on connaisse à cette heure les résultats définitifs, ce dont nous sommes sûrs, c’est du nombre des élus à la mairie centrale : 51 pour Jean-Claude Gaudin, 49 pour Jean-Noël Guérini et un élu Front National. « Même si ce fut une élection difficile, je continuerai à être le maire de tous les Marseillais » concédait le vice-président de l’UMP victorieux. Quelle campagne !

Celui dont on ne donnait pas trop cher, patron du puissant Conseil général des Bouches-du-Rhône, a réussi le pari presque impossible de s’imposer sur la scène politique marseillaise et nationale en faisant trembler les baronnies UMP locales. Jean-Noël Guérini a gagné en effet, à l’issue d’une campagne incroyablement longue (il s’est lancé en effet le 8 septembre dernier, presque 5 mois avant Gaudin) et menée tambours battants, une crédibilité et une notoriété que personne ne lui accordait alors. Ayant obtenu plus de 49% des voix, il vient d’obtenir le meilleur score de la gauche jamais obtenu à Marseille depuis 25 ans. Un leader est né, sans nul doute. Il faudra compter avec cette force de la nature, qui dort peu et travaille 20h sur 24h. Il le dit dès ce soir, non sans avoir félicité le vainqueur par téléphone, « le rassemblement qui s’est constitué autour de moi et de mon projet est à l’évidence porteur d’espérance pour 2014. Je vais m’y employer dès demain, faites-moi confiance. »

Voilà que Marseille est réellement coupée en deux, quatre secteurs populaires au Nord pro Guérini et quatre secteurs aisés au Sud pro Gaudin, la pire configuration possible pour une ville qui faisait exemple mondial du vivre ensemble sans que le lien de la palabre n’ait disparu, le seul vrai « melting pot » réel. Cela n’augure pas un avenir serein dans une ville dans laquelle la richesse est surconcentrée face à la pire des pauvreté à quelques mètres de là.

Les verres de la victoire bues, les ripailles digérées, le plus intéressant sera de constater comment cette majorité squelettique va pouvoir gouverner sereinement. Le résultat des urnes offre le pire pour Marseille selon nous. Chaque dossier devra être négocié à l’arrachée. Il suffira à la majorité ou à l’opposition de convaincre l’un ou l’autre des élus en place pour bloquer ledit dossier. Assisterons-nous à un gouvernement municipal de paille ?

Ce soir Guy Teissier, ne disait pas autre chose à la télévision, « il va falloir changer de comportement face aux Marseillais, être plus à l’écoute, plus humble » en faisant un clin d’œil appuyé à ses amis de l’UMP, manière de signifier qu’une opposition interne au parti présidentiel pourrait émerger si on ne l’écoute pas, lui qui a apporté le plus d’élus de droite à Jean-Claude Gaudin. Ambiance…

Poster un commentaire

Classé dans En bref, Général, Ils ont dit, Municipales 2008, Politique, Pour vous faire votre opinion, Social

Guérini renoue avec le Palais des congrès du parc Chanot jeudi à 18h00 pour l’emporter aux municipales de Marseille

guerini.jpgJean-Noël Guérini, candidat de gauche aux municipales de Marseille, au coude à coude avec le maire sortant, Jean-Claude Gaudin, au sortir du premier tour, a décidé de choisir le Palais des congrès du parc Chanot pour son dernier grand rendez-vous de campagne, jeudi prochain à 18h00.

Cet événement aura donc lieu le lendemain du débat à l’américaine qui l’opposera à son adversaire UMP, mercredi 12 mars de 18h30 à 20h00 sur les ondes d’Europe 1 (104.8 FM) et sur La Chaîne Marseille (LCM).

Le candidat de gauche, dont les listes viennent tout juste de fusionner avec celles du MoDem de jean-Luc Bennahmias, s’était vu interdire par la mairie de tenir meeting Cours Estienne d’Orves avant le 1er tour. Il avait donc opté pour un meeting itinérant très novateur.

Cette fois-çi, il choisit une formule plus traditionnelle qu’il avait déjà utilisée avec succès en milieu de campagne, pour réunir ses amis progressistes de gauche et du centre afin de faire une démonstration de force avant le second tour de dimanche prochain qui déterminera le futur maire de Marseille.

2 Commentaires

Classé dans En bref, Général, Municipales 2008, Politique, Pour vous faire votre opinion

Municipales de Marseille : Gaudin prend des douches… froides !

AFP/LibérationAprès les propos peu amènes de Jean-Claude Gaudin, maire sortant et candidat aux prochaines municipales de Marseille, sur la saleté supposée des journalistes de Libération, on pouvait lire aujourd’hui sur le site du quotidien :

« N’écoutant que son courage, et parfaitement grimé pour l’occasion (cheveux coupés de frais, ongles nettoyés à la javel, costume six-pièces), un reporter de Libération est allé, ce matin, demander au maire de Marseille (ville propre), ce qu’il entendait par sa description donnée lundi des « journalistes de Libération que nous reniflons dans les avions avec leur pull-over serpillière, leurs cheveux longs et leurs ongles sales!»

Jean-Claude Gaudin a d’abord été catégorique en nous voyant si bien mis, pour une fois : «Vous n’étiez pas visé.» Ouf ! Nous n’avions pas passé la nuit à brûler nos pulls serpillières pour rien. Puis le numéro deux de l’UMP a indiqué : «C’était une forme de boutade.» Cette excellente blague a été tenue «dans une réunion privée où je ne savais pas que mes propos étaient enregistrés». Invité à retirer ses propos, Jean-Claude Gaudin ne s’est pas exécuté, ajoutant : «Mon jugement définitif, je le réserve.» Retour sous la douche. »

Devedjian décrète l’état d’urgence pour Marseille
Douche pour douche, l’édile marseillais a été contraint d’en prendre une autre, froide celle-là, en apprenant dans Le Point que son patron de l’UMP, Patrick Devedjian, décrétait l’état d’urgence à Marseille, au regard des résultats de sondages réalisés par le parti sarkozyste. Gaudin serait menacé par son challenger Jean-Noël Guérini : « Le secrétaire général de l’UMP a décrété l’état d’urgence après avoir eu connaissance, la semaine dernière, des résultats de sondages réalisés pour le compte du parti à Marseille, Toulouse et Bordeaux, à trois mois des municipales. L’écart entre les maires UMP sortants et leurs rivaux se resserrerait dans ces trois grandes villes. A Marseille, Jean-Claude Gaudin recueillerait 52 % des voix au second tour, Alain Juppé, à Bordeaux, et Jean-Luc Moudenc, à Toulouse, totaliseraient, eux, 53 %.  »

Enfin nous apprenions hier que contrairement à sa vision désuète d’Internet, sorte de jeu pour adolescents, et devant l’activisme de l’équipe Multimédias de Jean-Noël Guérini, la Pl@netMarseille, le maire de Marseille avait finalement décidé d’appeler François Guillet de La Brosse à la rescousse. Frère du directeur général de L’Olympique de Marseille, dont le grand-père a inventé le carambar, François de la Brosse a été l’un des responsables de la net-campagne de Nicolas Sarkozy pendant la dernière présidentielle. Jean-Claude Gaudin, qui n’est pas encore officiellement candidat à la Mairie de Marseille, s’active donc à 3 mois des élections municipales…

1 commentaire

Classé dans En bref, Général, Ils ont dit, Municipales 2008, Politique, Pour vous faire votre opinion, sondages