Archives de Tag: marie arlette carlotti

Congrès du PS : la ligne est claire, du moins dans les Bouches-du-Rhône

Moi, combien de divisions ? C’est à peu près ce qu’ont dû se dire les éléphants du Parti socialiste ces dernières semaines en vue de peser sur le prochain congrès de Reims à la mi novembre. Par un rituel immuable, chaque courant, chaque leader, doit pouvoir gonfler ses rangs afin de déposer sans rougir une contribution générale (c’est à dire exclusive) ou thématique.

La seconde étape est plus subtile. Selon le nombre de signataires de chacune des contributions générales, les chefs de clans décident de négocier un ralliement avec une autre contribution ou de se lancer seuls dans la bataille. C’est là qu’intervient le dépôt des motions. Lesdites motions étant soumises aux suffrages des adhérents socialistes pour faire émerger une majorité de gouvernement interne et, à son sommet, un premier secrétaire, présidentiable ou non. Pour beaucoup, c’est l’enjeu.

Aujourd’hui donc, le Parti socialiste est en effervescence. C’est le dernier jour de la 1ère étape, celle de l’enregistrement des contributions. Et tous les dépositaires de contributions n’ont pas ménagé leur peine pour créer du buzz et amener les adhérents à signer leur texte en ligne : Laurent Fabius souhaite « reconstruire la gauche », Martine Aubry tente « une vision pour espérer, une volonté pour transformer », Ségolène Royal veut « combattre et proposer », Bertrand Delanoë aspire à la « clarté, courage et créativité », quant aux reconstructeurs, courant mené par Pierre Moscovici, ils ont « besoin de gauche », pas moins que les « reconquêtes » d’Henri Emmanuelli et Benoît Hamon. Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Général, Ils ont dit, Législatives 2007, Municipales 2008, Politique, Pour vous faire votre opinion

La gauche à Marseille après les municipales de 2008. Oui, il y a une vie après la défaite.

bulletins-de-vote.jpgLes faits sont têtus, disait l’autre. Concédons lui alors le mot et appelons un chat un chat : le 16 mars, malgré un score inespéré il y a six mois, la gauche marseillaise a été défaite.

Qu’un secteur bascule, avec un score bien plus maigre que ne laissaient espérer les chiffres du premier tour, ne change rien à l’affaire. Quatre a quatre, cela ne fait pas un match nul, car au Conseil municipal, il y a bien 51 élus de droite et 49 de gauche.

Ceux qui souhaitaient –le mot est faible—tourner la page Gaudin en seront pour leurs espoirs déçus. Alors, au moment où l’on s’aperçoit que la vague est venue mourir à quelques encablures du succès, revenons un peu sur ce qui s’est passé. Déjà, les commentateurs zélés posent leurs caméras vers d’autres horizons, zappant la bataille de Marseille.

Bonjour tristesse journalistique ! On célèbre le joli mois de mai avec des semaines d’avance, on s’extasie devant Sainte Carla qui ressuscite le petit Nicolas, on joue le congrès P.S. avant même qu’il n’ait commencé, on découvre la crise bancaire et les déficits pour ne pas parler pouvoir d’achat… Le train–train, quoi…

Presse locale : vous avez dit routine ?
Pendant ce temps là, 41 journalistes ont décidé de quitter La Provence, profitant de cette merveille qu’est la clause de cession. Et le chiffre pourrait encore augmenter…

Dans le même temps, un certain Guy Philip, ancien dir-com’ de Jean Claude Gaudin à la Région et à la Ville, est confirmé comme directeur général du Groupe Hersant Media dans le sud, nouveau propriétaire de ladite Provence, Nice et Var-Matin, entre autres. Vous avez dit influence ? Non, routine, répond l’écho… Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Cantonales 2008, Economie, Général, Municipales 2008, Politique, Pour vous faire votre opinion, Social, sondages

Municipales : un week-end bien chargé pour le candidat Guérini (PS) à la Mairie de Marseille

On pouvait lire, aujourd’hui, sur le blog de Jean-Noël Guérini et sur celui du parti socialiste des Bouches-du-Rhône, un programme d’entrée en campagne particulièrement dense pour le Patron du Conseil général, candidat aux municipales de Marseille. Lisez plutôt :

« Chers amis,

A partir du vendredi 16 novembre, ma campagne électotale pour les municipales de marseille entre dans le vif du sujet et les événements s’enchaînent. En voici un rapide récapitulatif.

Vendredi 16 novembre 2007 à 18h00 : Inauguration de mon local de campagne. Adresse : 11 place du 4 septembre – 13 007 Marseille. Cet événement festif marquera une étape importante de ma campagne. A cette occasion, je m’adresserai à tous les Marseillaises et les Marseillais pour leur présenter les principales orientations de mon projet pour Marseille 2008.

Samedi 17 novembre 2007 à 14h30 : réunion-débat « Sport »
Avec Samia Ghali et René Olmeta nous tiendrons une réunion-débat avec les acteurs de la vie sportive à Marseille sur la situation et l’avenir du sport dans la Ville. Lieu : Siège de campagne – 11 Place du 4 septembre – Marseille 7e

Samedi 17 et dimanche 18 novembre 2007 de 9h à 12h : “Tous sur le pont”
Avec mon équipe, nous irons à la rencontre des Marseillais : 80 points rencontres, aux couleurs de la campagne, pour échanger avec les habitants dans les 8 secteurs de Marseille. Partout dans la ville, dans tous les arrondissements et tous les secteurs, une lettre aux Marseillaises et aux Marseillais expliquant les motivations de ma candidature sera distribuée. Pour ma part, je vous donne rendez-vous :
Samedi 17 novembre :
10h30 : Rond Point du Prado – 8e arrondissement
11h15 : 253 bd Romain Rolland, Square la Pauline – 10e arrondissement
12h00 : Saint Barnabé, Centre Commercial, rue Montaigne – 11e arrondissement
13h00 : Quai du Port, face à la Samaritaine – 2e arrondissement

Dimanche 18 novembre :
9h45 : Brasserie des Catalans, Avenue Pasteur – 7e arrondissement

Lundi 19 novembre 2007 à 18h : réunion-débat « Marseille, ville propre et attractive »
Avec Patrick Mennucci, Josette Sportiello, Marie-Arlette Carlotti et Christophe Lopez, nous tiendrons une réunion-débat sur la thématique de la propreté et de l’attractivité de la Ville. Lieu : Maison de la culture (MACJ) – 12, rue St Bazile – Marseille 1er

A très bientôt de vous rencontrer dans l’un ou l’autre de ces événements. »

De quoi donner le tournis au plus aguerri des candidats. L’infatigable Jean-Noël Guérini avait bel et bien annoncé lors du lancement de sa campagne, le 8 septembre dernier, qu’il serait le candidat du mouvement, du dynamisme et du changement. Le sondage publié hier, « encourageant » selon son directeur de campagne Patrick Mennucci, qui le met à égalité à 40% d’intentions de vote face au maire Ump sortant, Jean-Claude Gaudin, lui donne-t-il des ailes ? La campagne sera pourtant longue et l’Hôtel de ville fourbit encore, pour l’heure, ses armes en toute discrétion…

Poster un commentaire

Classé dans Général, Ils ont dit, Municipales 2008, Politique, Propreté