Jean-Claude Gaudin, la rumeur parle de sa candidature en 2014 à un 4e mandat à la mairie de Marseille !

gaudin-bulletin-de-voteLes élections municipales auront lieu dans 5 ans, et déjà, Marseille bruisse de mille rumeurs. Dont l’une, insistante, depuis le début de l’année, secoue à droite. Jean-Claude Gaudin aurait commandé un sondage, dont le résultat a dû le faire frémir d’aise : s’il était candidat pour un 4e mandat successif à la mairie de Marseille en 2014, il serait le mieux placé pour la victoire finale.

Qui peut encore croire que Jean-Claude Gaudin pense à sa retraite ? Pardon, à sa succession. Simplement ceux qui n’en peuvent plus d’attendre, à force de piétiner aux portes de l’Hôtel de Ville et de se contenter des (jolies) miettes du Parlement. A savoir, Renaud Muselier, l’ex-Premier adjoint aujourd’hui seul conseiller municipal de la majorité sans délégation, et Bruno Gilles, le maire du 3e secteur-clé (4e et 5e arr.). Deux ex-bébés RPR. Muselier est aujourd’hui un (jeune) grand-père et Bruno Gilles piaffe de voir son « grand frère » prendre enfin les clés de la Ville. Lui, l’ancien VRP, se verrait bien Premier adjoint de « Renaud ».

Dans l’entourage du sénateur-maire UMP de Marseille en revanche, on s’accroche aux branches et on dépasse allègrement l’âge légal de la retraite. Le directeur général adjoint des services, Henri Sugliozzo, que les employés municipaux annoncent retraité tous les six mois, va vers ses 70 ans. Et Claude Bertrand, le directeur de cabinet, l’âme noire du maire de Marseille, a dépassé les 65 ans. Le « Dark Vador » de la mairie n’est pas près de faire ses cartons. Les hommes du maire n’ont pas à l’esprit de céder leurs places à une génération qui prend, elle aussi, de l’âge et de l’embonpoint.

L’héritier, surnommé ainsi par les journalistes, a eu peine à se remettre de son humiliante et paralysante défaite à la présidence de la Communauté urbaine, en avril dernier. Renaud Muselier a même été à deux doigts d’abandonner la politique cet été. Une aubaine pour Jean-Claude Gaudin. Les deux hommes sont restés en froid durant de longues semaines, avant, publiquement au moins, de se rabibocher.

Le lent déclin de Gaudin
Et depuis ? Depuis, Jean-Claude Gaudin a perdu sa place de Premier vice-présidence du Sénat (il n’est plus aujourd’hui que 4e vice-président), après avoir péniblement en septembre limité les dégâts lors des sénatoriales. Un double échec pour cette bête politique qui adorait trôner tous les mardis au « plateau » du palais du Luxembourg. Il a bien manœuvré pour laisser penser qu’il pourrait peut-être se présenter à la présidence de la Haute assemblée. Les journalistes de La Provence n’ont pas eu d’autre choix que de relayer cette tartufferie, ne dupant cependant personne, nous l’avions dit ici-même en temps et heure. Nicolas Sarkozy a fait le reste, tuant dans l’œuf le rêve de Gaudin. Le fils du maçon de Mazargues ne sera jamais le 2e homme de la République.

Progressivement, sa carte de visite perd de l’épaisseur. Lui, aux dires de ses amis, mange toujours autant. Signe de son bon moral. Mais a-t-il encore faim de titres ? Il n’est plus premier délégué de l’UMP mais demeure le président de la commission des investitures du parti présidentiel. Reste que là aussi, son influence maigrit à vue d’œil, puisqu’il n’est même pas parvenu à imposer comme tête de listes aux élections européennes de juin prochain l’une de ses plus fidèles amies politiques, la députée européenne Dominique Vlasto. Sarkozy a préféré une élue de la région Rhône-Alpes, Françoise Grossetête.

La droite marseillaise se trouve donc face à un casse-tête politique. Mais aussi humain. Surtout humain. En 2014, Jean-Claude Gaudin aura 75 ans. Renaud Muselier 55 ans et Guy Teissier, le baron du 5e secteur (9e et 10e arr.), 69 ans. Qui imagine encore raisonnablement que Jean-Claude Gaudin, qui a voué toute son existence à la vie politique, acceptera docilement de se retirer, seul au soleil de sa propriété du Var ?

D’autant plus que Renaud Muselier a repris du poil de la bête depuis sa nomination, par le Chef de l’Etat en personne, à la présidence du Conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée, nonobstant son rôle étonnant, mais non dénué de calculs politiques, à l’organisation municipale de Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture. Le vieux lion pourrait encore rugir malgré l’âge. C’est là toute sa vie.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Général, Municipales 2008, Politique, Pour vous faire votre opinion, Sénatoriales 2008, sondages

2 réponses à “Jean-Claude Gaudin, la rumeur parle de sa candidature en 2014 à un 4e mandat à la mairie de Marseille !

  1. Pingback: le blog de Vartan Arzoumanian » Une séance à la communauté urbaine de Marseille

  2. Dalmi

    Faudrait un autre maire !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s